Manège militaire Voltigeurs de Québec
1/ 
Cliquez pour appuyer le projet de la Fondation
000623
personnes ont
signifié leur appui

Concept architectural

Superficie et fonctions

Le manège reconstruit occupera une superficie brute d’environ 11 540 m2
(excluant la salle de mécanique) et abritera les fonctions suivantes :

Locaux des Voltigeurs (usage exclusif) 2 550 (23,5%)
Musée / Centre d’interprétation 1 230 (11 %)
Locaux communautaires (légion / cadets) 255 (2.5 %)
Locaux multifonctionnels 6 820 (63 %)
Total : 10 855  

Seuls les locaux des Voltigeurs et des cadets seront à usage exclusif de sorte que tous les autres espaces (75%) seront à usages multiples et donc accessibles au public pour des activités privées, publiques, culturelles et communautaires.

La volumétrie

La volumétrie d’origine sera recrée à l’exception des volumes latéraux et arrières qui s’adapteront aux besoins fonctionnels du foyer de la salle multifonctionnelle, de l’agrandissement du musée et des circulations arrières desservant les locaux. Il importe cependant de souligner que la découpe et le profil de la toiture reconstituée du bâtiment central resteront visibles autant à l’arrière qu’à l’avant du bâtiment.

La répartition des espaces

Les cinq types de fonctions se répartiront comme suit :

  • Les locaux à l’usage exclusif des Voltigeurs de Québec seront localisés sur les cinq niveaux de l’aile est.
  • Le musée militaire et le centre d’interprétation seront logés dans le petit pavillon à l’ouest et son prolongement vers l’arrière.
  • Les locaux multifonctionnels tels que la salle multifonctionnelle (salle d’armes), les salles de lecture, de réunion et de réception, le théâtre, les loges et les débarcadères seront principalement localisés dans le bâtiment central et dans l’aile est.

Les matériaux

Le bâtiment sera de construction incombustible. Les matériaux utilisés à l’extérieur seront la pierre, le cuivre, le verre, le bois et l’acier, le tout faisant écho à la palette originale des matériaux utilisé lors de la construction du manège. L’ensemble des espaces intérieurs auront une facture contemporaine tandis que la salle d’armes, également salle multifonctionnelle, aura un design évoquant l’histoire militaire du lieu.

La structure du bâtiment

Avant l’incendie, la structure des bâtiments du manège militaire était une toiture et des planchers en charpente de bois prenant appui sur des murs porteurs en maçonnerie non armée.

Pour la reconstruction du manège, il est proposé d’utiliser des toitures et planchers en charpente d’acier s’appuyant sur des poteaux en acier installés sur la face intérieurs des murs de maçonnerie existants qui seront ancrés à chacun de ces poteaux. Cette charpente d’acier sera contreventée de façon conventionnelle pour assurer la stabilité de l’ensemble du bâtiment incluant les murs existants face aux charges latérales de séisme et de vent. Les murs existants en maçonnerie non armée sont donc conservés mais ne serviront dorénavant que de parement de maçonnerie. La structure des toitures du bâtiment principal du musée actuel et de l’aile est seront en pente pour respecter la volumétrie d’origine. Les autres toitures seront plates et en charpente d’acier. Les planchers des locaux qu’elles abritent seront des dalles de béton avec charpente d’acier conventionnelle.

Finalement le sous-sol abritant les coulisses et les loges sera en béton armé avec membrane d’étanchéité et isolation. Il sera conçu pour supporter les charges de circulation de camions-incendie.

L’électromécanique

Du fait des conditions des éléments électromécaniques existants, l’ensemble des composantes des services de plomberie, de chauffage, de ventilation/climatisation, de protection incendie et d’électricité seront neufs et les raccordements aux services publiques seront refaits.

Ces nouveaux services électromécaniques s’intègreront au type historique du bâtiment et auront toutes les composantes nécessaires pour maintenir les conditions normales selon les secteurs et leur usage. Le choix des appareils d’éclairage et leur intégration permettront d’obtenir les niveaux d’éclairage selon l’utilisation des locaux sans pénaliser la mise en valeur du manège. Les salles d’électromécanique seront localisées en partie haute (toit) et au sous-sol. Le concept portera une attention spéciale sur les niveaux de bruit et vibration ainsi que sur la consommation énergétique. Toutes les options pouvant résulter en une économie d’énergie seront étudiées pour en déterminer leur rentabilité et leur faisabilité. Une attention spéciale sera faite au cours de la conception afin de maintenir les conditions acceptables à la conservation des murs existants. Le bâtiment sera pourvu d’un système de protection incendie (gicleur). L’ensemble rencontrera les normes en vigueur.

Le développement durable

Les travaux de reconstruction du Manège se feront en conformité avec les normes de développement durable applicables. Les principaux points considérés seront la réutilisation maximale des composantes existantes du bâtiment, la valorisation des façades, les choix de matériaux à fort contenu recyclé, ainsi que la disposition des rebuts en favorisant le recyclage de ces matériaux.

La mise en lumière

Une stratégie de mise en lumière du Manège sera élaborée et elle tiendra compte des principes de développement durable. De plus, la façade avant du Manège recevra à cet égard, un traitement particulier qui pourrait prévoir, entre autres, la possibilité de projection de spectacles son et lumière.

Plans, dessins, perspectives