Manège militaire Voltigeurs de Québec
1/ 
Cliquez pour appuyer le projet de la Fondation
000622
personnes ont
signifié leur appui

Appuis au projet

La Fondation des Voltigeurs de Québec a déposé le 15 juin un document en complément de la proposition présentée lors des audiences publiques. Le document déposé fait part des résultats de plusieurs rencontres de concertation et d’échanges, tenues avec des représentants de la société civile et de la communauté d’affaires de Québec. Des lettres d’appui au projet ont aussi été déposées.

À la suite de nombreuses rencontres avec des gens des milieux des affaires et culturel de la région, la Fondation a constaté que les gens et les organisations apprécient particulièrement la restauration intégrale de la façade du Manège, le maintien des activités du régiment des Voltigeurs et le caractère multifonctionnel de l’immeuble.

« Nous avons été surpris de plusieurs réactions exprimées en faveur du maintien du statut militaire du Manège. Autant nos interlocuteurs souhaitent une multiplicité d’activités au Manège, autant ils insistent pour que dans son architecture, dans son aménagement intérieur et dans la mixité des fonctions envisagées, le caractère militaire de l’immeuble soit apparent et clairement mis en valeur » exprime M. Yvan Lachance, vice-président de la Fondation.

Le milieu des affaires

Le président du Centre des congrès de Québec, P.Michel Bouchard, a entre autres témoigné en ce sens. L’organisme insiste pour que le cachet militaire de la salle d’armes soit visible et mis en valeur, ce qui en rehausse l’attractivité pour les congressistes du Canada et de l’étranger. Il estime que la salle d’armes, par son envergure et son aménagement flexible, peut permettre au Centre des congrès de tenir chaque année une trentaine d’activités importantes en complément des fonctions du Centre. Cette vision est endossée par les représentants de plusieurs hôtels et commerces importants de Québec de même que par les représentants de l’Aéroport de Québec.

Le milieu culturel

La proposition de la Fondation est saluée également par plusieurs représentants du milieu culturel de la région de Québec. Le Théâtre Impérial et le Capitole de Québec n’ont aucune objection à la tenue de concerts et autres manifestations culturelles à l’intérieur du Manège ou sur la Place George V, dans l’infrastructure proposée par la Fondation. Il s’agira selon eux d’un produit culturel différent. Par contre, ils partagent une inquiétude que le manège reconstruit ait une salle de spectacles munie de fauteuils permanents. Selon eux, une telle infrastructure représenterait une concurrence déloyale. Le projet de la fondation exclue cette possibilité.

La scène permanente

L’idéée de la scne permanente n’a pas été retenue. La Fondation n’en fait pas la promotion, mais elle signale que si la pertinence de construire une scène permanente ouvrant sur les plaines d’Abraham était reconnue, il serait possible de l’aménager. L’option de la scène permanente ne semble par pertinente pour le milieu. Il est par contre prévu de faire communiquer avec le manège par un crridor souterrain le Manège et le lieu traditionnel d’installation des scènes non permanentes utilisées par les grands événements de Québec. La plupart des représentants des grands événements de Québec ont été rencontrés à ce sujet. Les organisations s’attendent à ce que le Manège reconstruit puisse mettre à la disposition des grands événements des loges et des salles de répétition, de repos et de réception, tel que prévu dans la proposition de la Fondation.

Le point de vue des musées

Après analyse du projet de la Fondation, les organisations muséales ont reconnu l’intérêt de souligner la contribution de la milice canadienne à l’édification du pays. Ils s’accordent à dire que le musée qui logera au manège ne menace en rien les musées à caractère militaire de la région et qu’au contraire, il aura un caractère distinctif qui viendra compléter le réseau muséologique militaire du Canada. La Fondation ne souhaite pas intégrer au manège le Musée du régiment de la Chaudière, établi à Lévis, et qui constitue l’une des seules institutions muséales de cette ville. De même, la fondation considère que le Musée du Royal 22e Régiment conserve toute sa pertinence et sa place à la Citadelle de Québec.

Des modifications architecturales mineures

Afin de donner suite aux suggestions constructives du Centre des congrès de Québec, la Fondation a crû bon apporter quelques modifications mineures au plan de reconstruction du Manège, soumis lors des audiences publiques. C’est ainsi qu’au rez-de-chaussée du Manège, les murs des salles multifonctionnelles seront amovibles, permettant ainsi d’ouvrir l’espace lorsque nécessaire pour des fonctions de réception et d’accueil. Les espaces étant ouverts, les invités auront une vue exceptionnelle sur les plaines d’Abraham, le mur arrière du Manège étant transparent, comme prévu dans les plans initiaux. Ces modifications n’ont pas pour effet d’accroître le coût du projet.